La Bio-Dynamie

Historique du Domaine

Suite à des stages suivis en 1997 avec François Bouchet, conseiller en Bio-Dynamie, Jean et Jean-Pierre Dirler décident en 1998 de convertir le Domaine en agriculture Bio-Dynamique. A ce moment là 6 hectares sur les 9 que compte le Domaine Dirler sont convertis. En 1999 les 3 derniers hectares (vignes les plus pentues et les plus étroites) sont convertis en introduisant le labour au cheval de trait dans la culture du Domaine.
A partir de 2000, l'exploitation familiale s'agrandit avec la reprise de la moitié des vignes des parents de Ludivine (4 ha). De 2001 à 2004, le Domaine continue de reprendre des vignes pour exploiter au final 18 ha et convertit toutes les parcelles au fur et à mesure.
Le label Agriculture Biologique "AB" et le label Agriculture Bio-Dynamique "BIODYVIN" sont obtenus dès la 4e année de culture Bio-Dynamique et le Domaine est donc labellisé à 100 % depuis la récolte 2007.
Origine de la Bio-Dynamie
Proposée en 1924 par Rudolf Steiner pour répondre aux préoccupations des agriculteurs qui voyaient déjà leur terre en danger, la Bio-Dynamie est une méthode de culture qui va beaucoup plus loin que d'exclure seulement l'emploi de produits chimiques de synthèse.
Les principes de la Bio-Dynamie
Cette méthode culturale pourrait se résumer en 3 points:

  • Amélioration du sol et valorisation de la plante dans son environnement naturel grâce à des préparations issues de matières végétales, animales et minérales, dont l'énergie est transmise à l'eau.
  • Application de ces préparations à des moments précis dans les cycles de l'année en tenant compte du calendrier lunaire et planétaire de Maria Thun.
  • Travail du sol par des labours (buttage et décavaillonnage) et des griffages.

Le but de la Bio-Dynamie

La culture Bio-Dynamique est avant tout un travail de soin de la terre. Il s'agit d'en assurer l'équilibre et de créer des conditions de vie harmonieuses entre terre, plante et environnement.
Par le travail du sol et l'application des préparations bio-dynamiques, nous favorisons :

  • l'amélioration de la qualité de la terre par la présence d'une grande variété de bactéries.
  • un meilleur enracinement de la vigne en profondeur avec des racines plus denses, plus allongées et l'élimination des racines superficielles.
  • un meilleur développement des feuilles et des fleurs par l'apport d'énergie nécessaire à une fructification harmonieuse.


Pratique de la viticulture Bio-Dynamique sur notre vignoble
Le sol cultivé n'est pas un simple support pour la vigne, mais bien un milieu vivant, source d'énergie pour la plante, tout comme son environnement aérien.
Les préparations bio-dynamiques favorisent la vie. Elles aident la vigne à trouver son équilibre afin de s'adapter plus facilement aux aléas du climat et à mieux lutter contre d'éventuelles maladies. Elles favorisent les échanges entre le sol et le système racinaire et foliaire de la vigne et permettent ainsi la pleine expression du terroir dans les raisins.
Nous utilisons :

  • Le compost de bouse Maria Thun : Il soutient et renforce le processus de décomposition de la terre. Il contient tous les éléments qui aident à la formation du complexe argilo-humique. On y trouve un nombre et une variété de bactéries considérables favorisant la vie du sol.
  • La préparation 500 (Bouse de corne) : Elle agit sur la plante et renforce la vie souterraine. Son efficacité est confirmée par de nombreux essais : les racines sont plus allongées, plus denses, mieux réparties.
  • La préparation 501 (Silice de corne) : Elle aide au développement des feuilles, à l'équilibre de la fleur et à l'énergie nécessaire à une bonne et belle fructification. La 501 apporte beaucoup de lumière. Il faut donc la passer au printemps, tôt le matin, pour éviter de brûler le feuillage et les fleurs. On la passe davantage dans les années moins solaires.


Ces trois premières préparations sont essentielles et doivent passer par la dynamisation (transfert dynamique de l'énergie des préparations dans l'eau) avant l'épandage.

  • Les autres préparations sont élaborées à partir d'Achillée, de Camomille, d'Ortie, d'Ecorce de chêne, de Pissenlit et de Valériane. Elles ont toutes subi des fermentations qui les transforment en humus aux qualités particulières. Chacune d'entre elles apporte l'influence d'une planète du système solaire. Elles serviront à l'ensemencement des composts. Nous réalisons nous-mêmes nos composts dans le cadre des activités de l'association Vignes Vivantes.


Pour renforcer les défenses naturelles de la vigne, nous employons aussi des petits apports de soufre et de bouillie bordelaise, des tisanes d'ortie, d'osier et des décoctions de prêle.

Les labours et les binages sont une partie essentielle de notre travail en Bio-Dynamie. La vigne est une plante sarclée. Il est donc important de labourer tous les ans autour de la plante afin de couper les radicelles superficielles et inciter les racines principales à plonger toujours plus profondément pour rechercher leur alimentation.
Les façons culturales permettent de décompacter et d'aérer le sol et ainsi de favoriser son activité car la faune de surface (vers, bactéries, micro-organismes) vit exclusivement en aérobie.


Téléphone

+ 33 (0)3 89 76 91 00

Lettre d'informations

Inscrivez vous à la newsletters